Véritable tête-chercheuse, Les Laboratoires Lierac ont depuis toujours été à l’avant-garde de la recherche dermo-cosmétique et de la compréhension des mécanismes du vieillissement, ce qui les ont menés à la création de produits pionniers et innovants.

1975

Phytolastil

Pour la première fois, un soin cible les vergetures.

Au cœur de la formule, une synergie végétale unique, alchémille, lierre, prêle, ultra-riche en flavonoïdes et tanins, déclinée en deux dosages, préventif ou correctif, à la façon d’un médicament.

1977

Dioptigel

Le premier contour de l’œil destiné spécifiquement à la problématique des poches et développé avec un ophtalmologue.

Il ouvre la voie à la ligne Diopti qui en 1986 s’inscrira comme la première ligne de soins complète ciblant toutes les problématiques de cette zone hautement fragile : Diopticrème contre les rides, Diopticerne conte les cernes, Diopticalm anti-rougeurs, Dioptisun en 1995, le premier protecteur solaire pour le contour des yeux.

1987

Caryatides

Sein de Fer, Ventre d’Acier, hanches de Bronze, le corps bénéficie de soins remodelants fermeté ultra-ciblés. Le trio synergique alchémille, lierre et prêle est épaulé par des oligoéléments, sélectionnés spécifiquement selon la zone du corps. Des soins rupturistes jusque dans leur présentation en pots de verre métallisés.

1988

Lieractiv

C’est avec LIERAC que les OPC de raisins font leur première apparition en cosmétique avec cette gamme innovante et séduisante qui, pour la première fois, propose un programme anti-âge intégral, de la crème visage au lait corps en passant par les compléments alimentaires.